par

Le Conseil d’État enjoint l’Arcom à revoir l’application de la « pluralité » à la télé

Liked Une décision historique du Conseil d’État appelle à recadrer CNews by Yunnes Abzouz (Médiapart)

La plus haute juridiction administrative demande au gendarme de l’audiovisuel de mieux veiller au respect par CNews de ses obligations en matière de pluralisme et d’honnêteté de l’information. La chaîne de Vincent Bolloré risque de devoir entièrement repenser la composition de ses émissions.

Parfaitement en phase avec nos discussions lors des États généraux de l’information il y a deux semaines.

Pour la première fois, le Conseil d’État a estimé que le respect du pluralisme, pour une chaîne d’information, ne s’appréciait pas seulement au regard de la diversité des personnalités politiques invitées et à leur temps d’intervention, mais devait aussi tenir compte de la couleur politique de « l’ensemble des participants aux programmes diffusés, y compris les chroniqueurs, animateurs et invités ».

et

Le Conseil d’État demande à l’Arcom de vérifier quelle peut être l’influence de l’actionnaire sur la ligne éditoriale d’un média. Il dit au régulateur : “C’est votre boulot de vérifier qu’un actionnaire ne pèse pas de façon partiale sur la ligne éditoriale d’une chaîne et qu’elle ne soit pas instrumentalisée à des fins politiques.”

Commentaire / Comment

Commenter